Bien choisir ses skis ne s’improvise pas et il est indispensable de bien se connaître et d’avoir une idée précise de ce que l’on veut pour se procurer la paire adéquate.

panneauxL’été a pris le large, emportant avec lui le parfum du soleil, les allées fleuries et le chant des grillons.
La nature s’endort peu à peu sous le regard bienveillant des randonneurs, leur offrant un spectacle flamboyant où les feuilles colorées viennent habiller le sol d’un manteau de lumière.

Et tandis que les dernières branches se dénudent, l’arrivée des premières neiges annonce la saison des sports d’hiver.

Bientôt, les stations rouvriront pour faire vivre la montagne au rythme des sports de glisse et des balades en raquettes. C’est le moment idéal pour s’offrir de nouveaux skis afin de tester de nouvelles pratiques, de s’essayer sur des skis plus performants ou encore, de mieux s’équiper en termes de confort ou de stabilité.

Néanmoins, bien choisir ses skis ne s’improvise pas et il est indispensable de bien se connaître et d’avoir une idée précise de ce que l’on veut pour se procurer la paire adéquate.


Sommaire

Quel type de skis choisir ?


1/ Les skis de piste

2/ Les skis « All Mountain »

3/ Les skis freeride

4/ Les skis freestyle


Quelle taille de ski choisir ?


1/ Selon mon niveau

2/ Selon ma pratique


Comment choisir ses skis d’occasion ?


1/ Des prix avantageux

2/ Choisir ses skis d’occasion : les points à vérifier



Quel type de skis choisir ?


Que l’on soit adepte de poudreuse ou de piste, l’important reste toujours de bien choisir ses skis en fonction de la discipline que l’on souhaite pratiquer.

On compte généralement 4 grandes catégories de skis qui se distinguent par la structure et le profil du ski. Ainsi, selon la nature du terrain auquel ils se destinent, certains skis possèdent des rockers tandis que d’autres n’en ont pas, d’autres disposent d’un cambre classique, plat ou inversé, etc.

À noter que le rocker correspond à la relève précoce des spatules du ski (quelques dizaines de centimètres avant l’extrémité) tandis que le cambre représente la courbure générale du ski. Pour plus de précisions quant à ces deux termes techniques, vous pouvez vous rendre sur le site de glisshop qui propose une définition très claire et détaillée.


  1/ Les skis de piste


skieur pisteAdaptés pour les skieurs loisir ou les adeptes de glisse sur neige damée, les skis de piste sont de loin, les skis les plus répandus car ils sont accessibles à tous les niveaux.

Indispensables pour débuter, ils permettent d’apprendre les bases en termes de position et d’équilibre, d’appréhender les virages et d’évoluer progressivement en abordant d’autres niveaux de pistes.
Pour les skieurs les plus expérimentés, les skis de piste sont aussi conçus pour les compétitions telles que le slalom ou la descente.

Relativement étroits (moins de 86 mm) pour une meilleure réactivité, les skis de piste, conçus pour la glisse en avant uniquement, ne disposent que d’une seule spatule à l’avant.
Leur cambre classique offre également une bonne accroche sur la neige damée. Certains modèles disposent d’un rocker à l’avant pour une meilleure maniabilité dans les virages.


  2/ Les skis « All Mountain »

skieur
De plus en plus tendance ces dernières années, les skis « all mountain » sont appréciés pour leur capacité « tout-terrain ». Conçus pour tous types de neige, ces skis sont dits polyvalents car ils permettent d’alterner aisément entre la piste et le hors-piste.

Un peu plus larges que les skis de piste, les « all mountain » disposent d’une courbure plus accentuée à l’avant (rocker avant) afin d’éviter que les skis s’enfoncent dans les surfaces à neige molle.
Ils ont aussi une spatule plus longue pour améliorer la portance et faciliter les manœuvres en hors-piste.

N'hésitez pas à découvrir cette annonce de skis all-mountain d'occasion récemment ajoutée sur le site.


  3/ Les skis freeride


freeriderLes skis freeride s’adressent aux skieurs en quête de liberté et de grands espaces qui souhaitent s’essayer en hors-piste ou sur de la neige fraîchement tombée.

Plus larges, voire très larges (plus de 85 mm), les skis freeride sont aussi plus rigides pour permettre une bonne tenue sur la poudreuse. La portance est améliorée grâce à un rocker avant parfois complété d’un rocker arrière pour une meilleure réactivité en hors-piste.

Destinés aux pentes non balisées, les skis freeride sont réservés aux skieurs expérimentés. Ils requièrent une bonne maîtrise des techniques de ski (notamment lors des virages) et des règles de sécurité en haute montagne.


Découvrez dès à présents nos annonces de skis freeride d'occasion telles que cette paire de skis ROSSIGNOL adaptée aux skieurs confirmés.


  4/ Les skis freestyle

ski freestyle
Conçus pour les adeptes de sauts et de figures, les skis freestyle s’utilisent principalement dans les snowparks, des zones dédiées où le terrain est aménagé en conséquence, avec des bosses, des barres de glisse et des half-pipes, sortes de demi-tubes de neige.

Pour le ski freestyle, on recommande des skis bi-spatulés, autrement dit des skis dont les extrémités avant et arrière sont relevées afin de pouvoir se réceptionner dans les deux sens (avant comme arrière).

Selon les préférences en termes de figures, certains skieurs privilégient des skis freestyle avec un cambre classique pour plus d’adhérence sur les half-pipes ou des skis à double rockers pour plus de maniabilité dans les virages.

Intéressé par l'occasion ? découvrez cette annonce de skis freestyle junior, vendus avec leurs fixations.


Quelle taille de ski choisir ?

taille skis
  1/ Selon mon niveau


Bien choisir la longueur de ses skis est une garantie de confort et de maniabilité. Il faudra choisir en fonction de la discipline que l‘on souhaite pratiquer, de son niveau et de sa morphologie.

De manière générale, plus les skis sont courts, plus ils sont faciles à diriger et inversement.
Ainsi, un skieur débutant privilégiera un ski court et souple pour plus de maniabilité sur piste tandis qu’un skieur confirmé, adepte de poudreuse, préférera un ski plus large, long et rigide.

Pour distinguer les tailles de skis, il convient de se référer à sa propre taille.
Un ski court aura une longueur comprise entre 5 et 10 cm de moins que la taille du skieur tandis qu’un ski long fera 5 à 10 cm de plus.


  2/ Selon ma pratique


Pour les skieurs sur pistes, mieux vaut opter pour des skis étroits et courts ou, si vous avez déjà de bonnes bases, d’une longueur égale à votre taille.
Pour ceux qui débutent, choisissez-les souples pour pouvoir les diriger plus facilement, sinon optez pour des skis raides offrant plus de nervosité dans les virages.

Pour le freestyle également, les skis courts sont à privilégier car ils sont plus manœuvrables. En revanche, un freerider confirmé qui recherche plus de stabilité choisira des skis plus longs qui demandent plus de technique.

Attention également à bien prendre en compte votre poids qui influera sur la réaction du ski. Un skieur léger sur des skis trop rigides aura du mal à les déformer et en conséquence à les diriger correctement.

Pour bien choisir la taille de vos skis en fonction de votre morphologie et de votre pratique, n’hésitez pas à vous référer aux nombreux tableaux comparatifs proposés par les magasins et sites spécialisés.


Comment choisir ses skis d’occasion ?


 

paire de skis

1/ Des prix avantageux


La fourchette de prix pour une paire de skis peut varier du simple au double selon le type de skis recherché et le niveau de technicité voulu.

Après comparaison auprès de divers revendeurs, il est admis que le prix d’une paire peut débuter aux alentours d’une centaine d’euros pour des skis d’entrée de gamme et monter jusqu’à 1000€ pour des skis spécifiques, auquel s’ajoute le prix des fixations.

Partant de ce constat, acheter ses skis d’occasion peut se révéler être un excellent compromis pour des skieurs débutants ou ceux désirant tester des skis haut de gamme au prix d’une entrée de gamme.

C’est également un bon moyen de se procurer deux paires de skis dédiées à des pratiques différentes pour le prix d’une seule.


  2/ Choisir ses skis d’occasion : les points à vérifier


Pour bien choisir son matériel, il faut garder à l’esprit que des skis d’occasion se choisissent comme des skis neufs. Il faut prêter attention à la forme du ski (cambre, rocker, spatule), à sa longueur, qui doit être adaptée tant à notre pratique qu’à notre morphologie et, pour les plus expérimentés, à ses caractéristiques techniques (matériaux, fixations, etc.).

Il convient aussi d’être vigilant quant à l’usure des skis et de leurs fixations. Assurez-vous donc que les skis soient proposés en bon état et pensez à demander depuis quand ils ont été fartés. Pour plus de certitude, vous pouvez demander des photos supplémentaires des semelles.


Enfin, sachez que vous pouvez revendre vos skis en toute simplicité sur linkNsport. Le paiement est sécurisé grâce à notre partenaire MangoPay et des solutions de transport son proposées à travers nos partenaires Chronopost et Géodis.


                                                     

Vous voici parés pour aborder les pistes en toute sérénité ou vous défouler dans la poudreuse en compagnie des chamois. Pour préparer la saison, n’hésitez pas à consulter nos annonces de skis d’occasion en vente sur linkNsport.

Ecrit par linkNsportle 10/10/2019

Ajouter un commentaire