Réemployer du matériel en bon état est presque un acte citoyen !

En préambule, parlons un peu d’occasion…à la française ! 


Ce marché, encore un peu désuet dans l’opinion collective, a commencé à évoluer, en même temps que les mentalités, à partir des années marquées par la crise financière de 2008-2009. Toutefois, les motivations d’acheter des produits d’occasion sont encore majoritairement d’ordre économique même s’il ne faut pas négliger la dimension « émotionnelle » notamment la volonté de faire un geste pour l’environnement en évitant le gaspillage et/ou la surconsommation.

Aujourd’hui, l’achat d’occasion est une pratique de plus en plus assumée par l’ensemble de la société et peut-être davantage par la nouvelle génération pour qui réemployer du matériel en bon état est presque un acte citoyen. Au demeurant, les avantages sont nombreux : la dimension économique, le rapport qualité/prix et le parti d’acquérir du matériel ayant une histoire, une âme. Vous en êtes d’ailleurs conscients puisque vous lisez cet article sur un site de vente de matériel de sport d’occasion.

Voici quelques conseils pour vendre votre vélo dans les meilleures conditions

velo-for-sale


Premièrement, il est important de se mettre à la place de l’Acheteur :

  • A quel moment achèteriez-vous un vélo ?
  • Pourquoi acheter un vélo d’occasion ?
  • A quoi seriez-vous particulièrement vigilant en lisant l’Annonce ?
  • Au contraire, qu’est-ce qui vous rassurerait ?

La meilleure période pour vendre son vélo d'occasion est probablement le mois d’avril car l’envie de profiter des premiers rayons de soleil après l’hiver, est forte.

De nos jours, il est aisé de poster une annonce sur le net mais pour réussir une vente, certaines formalités sont nécessaires.

La phase de préparation : donner un coup de jeune à mon vélo sans effort.


Pour commencer, nous vous conseillons de nettoyer votre vélo. S’il est très sale, (les adeptes des sorties en forêt ou en montagne en savent quelque chose) il existe des produits adaptés tels que des sprays spécialisés que vous trouverez facilement dans le commerce.
Ces produits contiennent néanmoins des composants chimiques qu’il vaut mieux éliminer en rinçant soigneusement le vélo sous peine de l’abîmer.

Enfin, essuyez le bien pour éviter les moisissures et la rouille qui peuvent apparaître avec l’humidité.
Pour les plus courageux, c’est aussi l’occasion de décrasser la chaîne à l’aide d’une vieille brosse à dent, la sécher et puis appliquez un lubrifiant.

Ces conseils sont également valables pour un entretien régulier de votre vélo.

La phase de diagnostic : comment vérifier l’état général de mon vélo ?

  • Est-ce que les freins s’engagent bien ?
  • Ne collent pas ? Dans quel état sont les disques ?
  • Dans quel état sont les plaquettes ?

Beaucoup de tutoriels et de conseils sont disponibles sur internet pour vous aider à effectuer ces contrôles. Il serait trop long de les décrire ici.

La phase d’évaluation : combien vaut mon vélo ?


vttL’un des enjeux d’une vente, qu’elle se fasse sur internet ou dans le monde physique, est de déterminer le prix du bien à vendre. C’est d’autant plus délicat qu’on ne sait souvent en évaluer ni l’usure, ni la valeur intrinsèque, ni sa cote de popularité ! En effet, certains modèles sont plus demandés que d’autres sur le marché de l’occasion.

Saviez-vous que la cote d’un vélo neuf baisse de 30% la première année et jusqu’à 50% la deuxième ?

En premier lieu, il est conseillé d’étudier le prix des biens de même gamme, même année ou même génération vendus sur internet notamment sur le site linkNsport puisque vous y êtes ou dans les magasins spécialisés afin de vous faire une idée.

Le site www.argusvelo.fr publie gratuitement un argus de nombreux modèles de vélos. Il est également possible de demander une estimation personnalisée payante ; estimation valable uniquement pour les vélos moyens de gamme, de plus de 20 ans.

Il faut donc fixer un juste prix (facile à dire !) et prévoir une marge de négociation (entre 5 et 10% maximum) ou pas ! Ce n’est pas une obligation, mais la plupart des Acheteurs essaieront de faire baisser le prix car occasion rime avec discussion…

Si vous avez déjà vendu une voiture d’occasion, ayez les mêmes automatismes. A titre indicatif, nous avons listé quelques éléments à prendre en compte dans votre évaluation :

  • le prix neuf et l’année d’achat si vous les connaissez
  • l’usure
  • l’état des suspensions
  • les atouts : date du ou des entretien(s), pièces remplacées, accessoires tels que le panier, les sacoches, l’antivol, le klaxon, etc.
  • les défauts : rayures, pneus, poignées en caoutchouc, plaquettes de freins, disques usés, fuites éventuelles, bosses notamment au niveau du pédalier qui subit de nombreux chocs.

Si l’article n’est pas vendu après quelques semaines, c’est le moment soit de baisser le prix, soit de parfaire votre annonce en y ajoutant des photos ou en complétant la description par exemple, ce qui la remettra en tête de file.

La phase illustration : comment prendre les photos ?


Les photos sont un atout considérable lorsqu’elles sont prises avec soin car il s’agit de la vitrine de votre vente.
La réussite d’une photo dépend de deux principes simples : le cadrage et la lumière. La photo doit être la plus fidèle possible à l’original :

  • vélo-fond-noirla photo de référence, celle que vous mettez en avant, offre une vue d’ensemble du vélo.
  • Les photos supplémentaires présentent des angles différents et complémentaires (une vue du pédalier par exemple), des détails tels que les défauts signalés (une partie cassée, des rayures ou des bosses marquées), les accessoires éventuels.
  • Les couleurs sont plus fidèles lorsque la photo est prise en extérieur, par temps clair et dos au soleil pour éviter le contre-jour. Si toutefois, vous devez la prendre à l’intérieur, choisissez un endroit éclairé et n’hésitez pas à utiliser le flash pour une netteté optimale même si celui-ci altère légèrement les couleurs.
  • Enfin, nous vous conseillons vivement de placer votre vélo devant un mur blanc (vous pouvez tendre un drap ou placer un carton derrière) et d’enlever tout ce qui n’est pas vendu avec, qu’il s’agisse des accessoires ou de la veste accrochée au guidon.

La phase de description : comment rédiger mon annonce ?


laptopCommençons par l’intitulé, chez linkNsport, nous conseillons de saisir le nom commun de l’Article (VTT, vélo hollandais, VTC, etc.) sans marque ni référence de modèle. Cela permet d’améliorer l’efficacité du moteur de recherche.

La description de votre vélo doit être suffisamment détaillée pour éveiller l’envie des acheteurs potentiels tout en restant suffisamment synthétique pour ne pas les décourager à la lire…tout un programme !
Les principales caractéristiques (couleur, genre, taille, etc.) d’un vélo sont des champs obligatoires sur le site linkNsport, vous n’avez donc pas à les répéter dans la description détaillée. Nous vous encourageons à préciser les informations complémentaires, propres au vélo donc intéressantes pour les acheteurs potentiels.

Par exemple :

  • la taille et le matériau du cadre
  • la taille des roues
  • l’état des pneus
  • la longueur des manivelles
  • le modèle, la taille de la selle et ses possibilités de variations (hauteur, inclinaison)
  • le kilométrage estimatif, si vous le connaissez, peut être très intéressant pour estimer l’usure du produit
  • la(es) date(s) d’entretien(s) et/ou de réparation(s) réalisés
  • les pièces changées, le cas échéant. 

Attention, même si vous avez engagé des frais d’entretien ou de réparation, nous vous déconseillons d’augmenter d’autant le prix du vélo car le client, bien que probablement sensible à cet argument, ne sera sûrement pas très enclin à payer beaucoup plus qu’un produit équivalent moins bien entretenu.

N’oubliez pas de mentionner les accessoires vendus avec ou séparément comme des sacoches, un panier, un antivol, etc. c’est un plus.

vélo volé

Afin d’être parfaitement transparent, nous recommandons de signaler les parties abîmées ou cassées voire de les prendre en photo, vous gagnerez plus facilement la confiance des acheteurs potentiels.

Vos tournures de phrases, l’orthographe, la mise en page et la ponctuation doivent être soignées. Une annonce bien rédigée et claire est un gage de sérieux, les clients y répondront plus naturellement. Imaginez-vous à leur place…

Lorsque vous voulez vendre un produit en ligne, vous devez y consacrer du temps dans la mesure où les personnes intéressées achèteront rarement votre article sans poser de questions. Vous devez y répondre rapidement et le plus précisément possible, à défaut de passer à côté de la vente.

Enfin, gare aux arnaques, elles sont nombreuses sur internet. linkNsport contrôle puis valide toutes les annonces publiées, le paiement est sécurisé. Retrouvez le guide vendeur pour vendre en toute sécurité, votre vélo d'occasion.

Ecrit par linkNsportle 10/09/2018

Ajouter un commentaire