Le sport a aussi son rôle à jouer pour atténuer les coups subis par la planète.

Les études l’ont montré, la pratique d’un sport devient de plus en plus fréquente. En France, près d’une personne sur 2 fait du sport au moins une fois par mois, dont 72% plus d’une fois par semaine.

Comme toute activité humaine, la pratique d’un sport engendre d’autres activités telles que des déplacements, la construction ou l’entretien d’équipements, la consommation de biens et services, la production de déchets, etc.

Un constat qui amène à s’interroger sur les impacts et conséquences de cette activité sur l’environnement.

En réponse, on se souvient, en 2016, du lancement de la campagne des « 10 gestes Eco-sportifs » à l’initiative du gouvernement.
De nombreux autres acteurs s’engagent en faveur de la protection de l’environnement et des écosystèmes.
Voici 8 exemples de sportifs ou de fédérations, qui s’impliquent en France et donnent la marche à suivre pour un sport plus vert.


1/ Bixente Lizarazu et LIZA, pour une mer plus bleue


LIZA-associationDepuis 20 ans, l’ancien défenseur des bleus et surfeur passionné s’engage au côté de la Surfrider Foundation Europe.
À ce titre, il soutient les Initiatives Océanes, une grande opération de nettoyage des plages, lacs et rivières, initiée en 1995.

En 2003, suite au naufrage du Prestige, un pétrolier naviguant au large des côtes espagnoles, Bixente Lizarazu crée l’association LIZA pour sensibiliser le public aux enjeux écologiques et accompagner les initiatives en faveur de la préservation du littoral et des écosystèmes marins.


2/ Maud Fontenoy et sa fondation



fonds marinsMaud FontenoyLa navigatrice française consacre sa vie à l’amour de la nature. Elle crée en 2008, la Maud Fontenoy Foundation pour éduquer et former les jeunes générations à la préservation des océans et de la biodiversité marine.
Pour elle, « sauver l’Océan, c’est sauver l’Homme ».

Depuis sa création, la fondation a sensibilisé plus de 55 000 écoles et lycées et près de 60 000 vacanciers en intervenant, notamment, sur les plages et en distribuant des kits pédagogiques.


3/ La Fédération Française de Voile recycle


logo FFvoileLa FFV s’engage pour l’environnement en recyclant ou détruisant, de manière contrôlée, des embarcations et épaves susceptibles d’encombrer les rivages.

Elle incite également ses clubs à moderniser leur matériel avec des équipements plus « écologiques » et, en 2008, elle a réalisé un Guide ECO Gestion à destination des responsables de centres nautiques, soucieux d’agir pour le Développement Durable.


4/ La Fédération Française de la Montagne et de l’Escalade protège les oiseaux


FFMEnid aigleEn s’associant avec la ligue de protection des oiseaux, la FFME vise à concilier la pratique de l’escalade avec les aires de répartition des oiseaux.

Ses actions passent par la signalisation des voies situées à proximité des sites de nidification mais aussi, par la sensibilisation des grimpeurs au sujet des périodes de reproduction et de couvaison des rapaces.

En parallèle, la FFME effectue des actions de sensibilisation et d’éducation à l’environnement pour les randonneurs et sportifs des montagnes.


5/ La Fédération Française de Canoë - Kayak s’engage pour les rivières


logo FFCKcanoëLa FFCK organise, depuis plus de 20 ans, des opérations « rivières propres » et incite chaque kayakiste à participer, à son échelle, au ramassage des déchets.

Témoin de la dégradation des eaux vives, la FFCK œuvre également sur l’enseignement des bonnes pratiques et du respect de l’environnement.


6/ La Fédération Française de Golf préserve la ressource en eau


logo FFgolfarrosage golfLa FFGolf œuvre à la préservation des ressources naturelles.

Elle a adopté depuis plus d’une quinzaine d’années, la Charte nationale « Golf et Environnement » dont la priorité est d’assurer une gestion quantitative de l’eau et de limiter sa consommation sur les golfs.

La charte porte également sur la préservation de la biodiversité des terrains sur lesquels sont installés les golfs et sur l’usage limité des produits phytosanitaires.


7/ Les Cyclistes multiplient les engagements


Eco-cyclistesQue ce soit à travers la Fédération Française de Cyclisme ou de la Fédération Française des Usagers de la Bicyclette, les cyclistes militent pour développer le vélo comme moyen de transport écologique.

D’autre part, lors des manifestations les « Patrouilles éco-cyclistes » participent à l’éducation et l’encadrement des participants et du grand public.


8/ La Fédération Française de Basketball optimise les déplacements


logo FFBBLa FFBB a travaillé aux côtés du Ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports sur le dispositif Optimouv' qui permet de réduire d'au moins 15% les déplacements dus aux rencontres sportives.

À destination des commissions sportives, le dispositif permet, grâce à la géolocalisation des équipes, des personnes et des lieux, de définir un lieu de réunion optimum et d’optimiser le nombre de kilomètres parcourus lors des pratiques sportives ou dans le cadre du fonctionnement du mouvement sportif.

Une initiative qui permet, ainsi, de limiter les gaz à effet de serre.

                                                                                                        

À tous ces acteurs de l’hexagone s’ajoutent de nombreuses autres initiatives en Europe et à l’international qui prouvent que le sport a aussi son rôle à jouer pour atténuer les coups subis par la planète.

Et en bref :

-3 000, le nombre d’arbres que la Ligue nationale de Football américain (NFL) a décidé de planter en Floride pour compenser les émissions de gaz à effet de serre liées à la finale du championnat.

-2022, la date de l’inauguration du stade de Ras Abu Aboud, 100% écologique, au Qatar

-1,8 par seconde, le nombre de ballons de foot produits dans le Monde, soit 57 000 000 par an.

-2002, date depuis laquelle l’Iditarod, l’une des plus prestigieuses courses de chiens de traîneau en Alaska, n’a pu être donnée, faute de neige…

Ecrit par linkNsportle 05/06/2019

Articles en relation

Ajouter un commentaire