Il existe différents types de kayaks qui correspondent à différents usages.

kayak girlIl fait chaud, les oiseaux chantent et vous n’avez qu’une envie, vous embarquer à bord de votre kayak pour la journée et pagayer au fil de l’eau.
Le problème, c’est que vous n’avez pas de kayak… Pour y remédier, il va falloir vous en acheter un !

Pour ceux qui se demandent quelle est la différence entre un canoë et un kayak, sachez que le canoë se pratique à genou avec des pagaies simples tandis que le kayak se pratique assis avec des pagaies doubles.

Suivez le guide pour bien choisir votre kayak et surtout l’entretenir afin qu’il ne s’abîme pas trop et que vous puissiez un jour, pourquoi pas, le revendre sur linkNsport.


La structure du Kayak


Pour bien choisir votre kayak, il est nécessaire de bien comprendre la structure de l’embarcation afin de vérifier les points les plus importants.
Les éléments suivants se retrouvent sur la plupart des kayaks.

schéma kayak

Les poignées : très importantes, les poignées permettent de manipuler le kayak à terre et facilitent sa mise à l’eau.

La coque : les formes de coques ont leur importance car elles vont conditionner votre stabilité sur le kayak et sa rapidité. On va retrouver des coques en V qui privilégient la rapidité, des coques plates conçues pour plus de stabilité, des coques elliptiques, moins confortables mais vives, etc.
En fonction de votre objectif, il peut être intéressant de se renseigner davantage auprès des vendeurs spécialisés.

Le coffre : le coffre est un compartiment étanche qui permet de ranger vos affaires et votre nourriture. Choisissez en fonction du volume dont vous aurez besoin. Si vous comptez partir pour de longues randonnées, mieux vaut prévoir un coffre à plus grande contenance.

Le filet : le filet permet de stocker tout le petit matériel dont vous pourriez avoir besoin immédiatement. C’est là que l’on place, généralement, la gourde afin de pouvoir s’hydrater régulièrement.

L’Hiloire : il s’agit de l’ouverture supérieure par où le kayakiste s’assoit. Là encore, il faudra être vigilant sur la forme de l’hiloire (large, étroite, etc.) et choisir celle qui convient le mieux.
Un hiloire étroit protège mieux du froid car il permet d’embarquer moins d’eau, mais un hiloire large offre plus de confort pour les grands gabarits.
À noter qu’on peut, par la suite, ajouter une jupe à l’hiloire pour éviter les entrées d’eau dans le kayak.

Le maître-bau : le maître-bau correspond à la largeur maximale de votre kayak. Si cette largeur maximale se situe à l’avant, le kayak sera plus confortable, si à l’inverse, elle se situe à l’arrière, vous gagnerez en rapidité et en stabilité.

Le dossier : le dossier est important car il garantit votre confort d’assise. Il doit être adapté à vos préférences car une mauvaise assise risque de solliciter votre dos et entraîner des douleurs lombaires.


Utilisation de votre kayak


Pour s’assurer de faire le bon choix, il est primordial de connaître l’utilisation que l’on souhaite faire de son kayak. Un des premiers points à déterminer sera le nombre de places, car un kayak peut disposer d’une à quatre places.

Ensuite, il vous faudra déterminer si vous souhaitez investir dans un kayak rigide, gonflable ou pliant. Selon ce que vous choisirez, vous n’aurez pas les mêmes avantages.

Retrouvez toutes nos annonces de matériel nautique d'occasion.


kayak rigide
Un kayak rigide sera plus robuste et offrira un plus grand espace de stockage. Cependant, de par sa nature, il sera plus difficile à transporter et à stocker.

kayak gonflableUn kayak gonflable est idéal pour les randonnées en eaux calmes mais sera plus sensible à la prise au vent.
Le principal avantage réside dans son encombrement minime et sa légèreté. Facilement transportable dans un sac à dos, il est relativement simple d’utilisation.En revanche, il est moins adapté pour les randonnées en mer profonde.

kayak pliant


Enfin, un kayak pliant offre une structure démontable qui permet de le transporter et de le ranger facilement. Il est à la fois pratique et suffisamment rigide pour permettre une utilisation plus intense. Néanmoins, il vous faudra plus de temps pour le monter que pour installer un kayak gonflable.


Les types de kayak

type kayak
Il existe différents types de kayaks qui correspondent à différents usages.
Un kayak de mer ne proposera pas les mêmes caractéristiques qu’un kayak de rivière ou qu’un kayak de pêche. De même, le kayak de randonnée est plutôt destiné à la découverte alors que le kayak de course, plus sportif, est conçu pour la vitesse.


Le Kayak de mer

kayak mer
Généralement plus long, le kayak de mer est conçu pour être soumis à des conditions plus extrêmes (vent, vagues, courant, etc.). Il doit donc garantir une bonne stabilité et une grande maniabilité. Le choix de la forme de coque va également s’avérer primordial pour éviter de se renverser en cas de fortes vagues.
Certains kayakistes n’hésitent pas à s’équiper de dérive ou de Safran (sorte de gouvernail arrière) pour faciliter la navigation en mer.


Le Kayak de course

kayak course
De forme très étroite et profilée, le kayak de course est idéal pour la vitesse. Il est naturellement moins stable que les autres kayaks mais permet de « fendre l’eau » et de gagner en rapidité.


Le Kayak de rivière

kayak rivière
Plus petit mais aussi plus court, le kayak de rivière (ou d’eaux vives) garantit une meilleure stabilité et est conçu pour pouvoir évoluer dans les rapides et les eaux tumultueuses.


Le Kayak de pêche

kayak pêche
Là aussi, plus court que ses cousins, le kayak de pêche privilégie la stabilité. Parfois destiné à rester stationné longtemps au même endroit, il est relativement large et permet, selon les modèles, de se tenir debout.
Généralement conçu pour évoluer discrètement sur des eaux calmes, le kayak de pêche est souvent peint dans des couleurs naturelles qui permettent un camouflage optimal.


Le Kayak sit-on-top

kayak sit-on-top
Ce type de kayak dit sit-on-top (assis dessus) offre une position plus haute sur l’eau et est, de ce fait, plus sensible au vent. Conçu avec une double coque, il est particulièrement adapté aux pratiques débutantes mais, étant entièrement ouvert, il n’est pas destiné aux longues randonnées car il ne permet pas d’abriter les jambes du soleil ou du froid. Il est aussi plus large et plus spacieux que les autres modèles.


Les accessoires indispensables pour votre kayak


Pour vivre la meilleure expérience possible avec son kayak, certains accessoires vont s’avérer indispensables.


Les pagaies : accessoire incontournable, les doubles pagaies d’un kayak se choisissent en fonction de différents critères.
Leur poids est important car plus les pagaies sont lourdes plus elles vont solliciter la force de celui qui les utilise.
Leur longueur est également déterminante pour le confort de navigation. Ainsi, votre taille et la largeur de votre kayak vont déterminer la longueur minimale et maximale requises pour vos pagaies (Vous trouverez des tableaux récapitulatifs dans les magasins spécialisés ou sur internet comme sur le site Select Paddle).
La largeur des pales joue aussi son rôle dans la résistance et la prise d’eau.
Enfin, les manches peuvent être fixes ou démontables et ainsi permettre d’ajuster la taille au kayakiste.


Le bidon : très utile si votre kayak ne possède pas de coffre étanche. Le bidon, étanche, permet de placer toutes vos affaires à l’abri de l’eau. Certains lui préfèrent le sac étanche, en matière souple qui peut être glissé dans le filet du kayak.


Le gilet : le gilet est l’accessoire sécurité indispensable. Il doit respecter les normes ISO européennes qui garantissent la flottabilité et la qualité du matériau utilisé.


Comment stocker et entretenir votre kayak

kayak
Si vous avez opté pour un kayak rigide, ce dernier est très robuste et ne demande que très peu d’entretien.

En revanche, pour un kayak gonflable, il est recommandé de le rincer après chaque utilisation notamment s’il a été en contact avec de l’eau de mer car le sel est très corrosif.
Certains kayakistes préconisent deux rinçages, le premier lorsque le kayak est gonflé et le deuxième une fois dégonflé, pour s’assurer que tous les plis ont été nettoyés.

Une fois rincé, laissez sécher votre kayak et n’hésitez pas à démonter tous les éléments pour qu’ils sèchent bien individuellement.

Enfin, pliez soigneusement votre kayak et rangez-le à l’abri des intempéries.

                                                          

Vous voilà fin prêt pour choisir votre futur kayak et ainsi profiter des belles journées qui vous attendent.

Enfin, n’oubliez pas, si vous n’utilisez plus votre kayak vous pouvez le revendre facilement sur linkNsport, il vous suffit de créer votre boutique vendeur en quelques clics.

Ecrit par linkNsportle 10/07/2019

Ajouter un commentaire