Ces dernières décennies, de plus en plus de femmes se dévoilent au sein du paysage sportif, révélant des athlètes formidables et inspirantes.

Ce n’est pas un scoop, le sport est un milieu dominé majoritairement par des hommes.

En 2018, on comptabilisait ainsi plus de 10 millions de licenciés chez les hommes sur un total de 16 370 896 licenciés, soit plus de 60% des sportifs encadrés.

Pourtant, depuis ces dernières décennies, de plus en plus de femmes se dévoilent au sein de cet univers, révélant des athlètes formidables et inspirantes.

Même si aujourd’hui toutes les disciplines intègrent des membres féminins, il en est certaines qui semblent avoir la préférence des sportives.

Petit tour d’horizon des sports préférés des Françaises.


#1 L’équitation

cavalière femme
Tous sports confondus, l’équitation est le 1er sport féminin en France.

Sur les 628 262 licenciés que compte la fédération française d‘équitation, plus de 82% sont des femmes soit plus de 521 000 cavalières.

À noter toutefois que la grande majorité des pratiquantes licenciées sont des adolescentes et des enfants adeptes de poney. Le cheval est, quant à lui, davantage choisi par les femmes de plus de 20 ans ; elles sont près de 130 000 à privilégier ce partenaire.

La relation avec l’animal est l’un des premiers facteurs d’engouement pour cette discipline, qui s’avère incroyablement bénéfique pour la santé psychique.

Pour en savoir plus à ce sujet, n’hésitez pas à lire notre article sur le Horse coaching et les bienfaits du sport à cheval.


#2 La gymnastique

gymnaste femme
La gymnastique est le 2e sport, après l’équitation, à séduire une majorité de femmes.

Sur plus de 300 000 licenciés aujourd’hui, elles sont 259 403, représentant à elles seules, 81,8 % des licenciés de la Fédération Française de Gymnastique.

Par ailleurs, la gymnastique Artistique Féminine est la 1ère discipline compétitive suivie de la gymnastique rythmique.

Le trampoline séduit également de plus en plus de femmes. Cette discipline, devenue sport olympique en 2000, offre l’avantage de faire travailler l’ensemble du corps.

Vous pouvez retrouver une liste des nombreux autres avantages de cette activité dans notre article sur les bienfaits du trampoline.

Comme pour de nombreux sports, la perte de poids figure parmi les principales motivations des femmes pour faire du sport.


#3 La marche ou la randonnée

randonneuse
Selon une étude lancée par la FDJ en 2016, la randonnée est de loin la discipline non encadrée la plus prisée par les femmes.

Elles sont ainsi près de 57 % à déclarer pratiquer la marche de manière régulière. Un chiffre représentatif d’une certaine mixité au sein de la discipline qui peut s’expliquer par le caractère familial et convivial de cette activité.

En effet, la randonnée se pratique majoritairement à plusieurs et le plus souvent en autonomie, laissant aux adeptes, le loisir d’évoluer à leur propre rythme.

La marche est également l’apanage des plus de 50 ans qui représentent à eux seuls, plus de 43% des marcheurs.

Au delà de l’aspect sportif, la randonnée attire davantage les françaises pour le besoin de se ressourcer et le plaisir d’évoluer au sein d’un environnement naturel apaisant.


#4 La danse

ballerine danse
Parmi les disciplines non olympiques, agrées par une fédération unisport, la danse est le deuxième sport le plus plébiscité par les femmes, avec une tendance à plus de 85% de licenciées.

Bien que devancée par le Twirling bâton (plus de 92% de licenciées femmes) qui associe à la fois danse, gymnastique et maniement de bâton, la danse reste l’un des sports les plus féminin de notre pays.

Associée tantôt à la grâce et à l’agilité, tantôt à la coordination et au sens du rythme, la danse demeure pour de nombreuses femmes, un formidable moyen d’exprimer leur sensualité et par voie de conséquence, leur féminité.

À cheval entre sport et discipline artistique, il reste néanmoins difficile d’évaluer précisément le nombre de danseurs et danseuses en France, toutes catégories confondues.


#5 la natation

médaillée d'or natation
La natation figure également parmi les sports prisés des femmes avec une moyenne de 171 322 licenciées, soit plus de 55% des sportifs encadrés.

Cette mixité relative est à nuancer selon les activités. On observe en effet des disparités au sein des disciplines affiliées à la Fédération Française de Natation.

Ainsi, la natation artistique, où l’on retrouve des mouvements de gymnastique et de danse, est davantage appréciée des femmes, pour qui ce sport leur permet d’exprimer grâce et agilité.

Le Water Polo en revanche est bien plus masculin, comme de nombreux sports de ballon.

Dans les deux cas, la natation séduit par les sensations de légèreté qu’elle procure et le plaisir d’être en contact avec l’eau.


#6 Le Yoga

yoga femmes
On ne pouvait pas faire ce top 6 sans parler du yoga, qui séduit aujourd’hui plus de 2 millions de personnes en France.

Bien qu’il n’existe pas à proprement parler de fédération française du yoga, les chiffres recueillis concernant la pratique de ce sport révèlent une nette majorité féminine.

Ainsi, d’après une étude privée initiée par l'Union Sport Cycle, 80 % des pratiquants réguliers ou occasionnels sont des femmes.

En cause, le travail de souplesse qu’il requiert et les stéréotypes qui l’associent davantage à l’univers féminin, basé sur la relaxation et la philosophie du calme intérieur.

L’étude révèle également une nette tendance chez les 35 à 45 ans.


                                        



femmes fitnessVoilà pour ce tour d’horizon des sports les plus plébiscités par les femmes aujourd’hui.

Bien qu’ils ne figurent pas dans la liste des sports préférés de ces dames, le fitness, le running et les sports de raquette ont eux aussi, tendance à se féminiser de plus en plus.

À tel point que les marques dédiées s’orientent désormais vers cette nouvelle cible pour vendre leurs produits, notamment dans le running avec l’essor des leggings de sport tels que Fabletics ou les tenues Fitness Gymshark.

Concernant le fitness, le nombre croissant de salles de sport en milieu urbain est sans doute une des raisons de la popularité de ce sport.

Les femmes triathlètes sont également de plus en plus nombreuses et certaines d’entres elles enregistrent des palmarès remarquables comme celui de Emie Seban, finisher de l’Ironman 70.3 Bangsaen de 2020, première de sa catégorie.

Les sports extrêmes aussi sont de plus en plus investis par ces dames, révélant parfois, de magnifiques réussites à l’image de Marie Martinod, médaillée d’argent en ski freestyle (halfpipe) à Pyeongchang et pionnière de la discipline.

Cependant, un long chemin reste encore à parcourir pour offrir une plus grande place aux femmes dans le monde sportif.

À commencer par le football et le rugby qui restent des sports dominés à 98% par la testostérone.

Ecrit par linkNsportle 25/06/2020

Articles en relation

Ajouter un commentaire